Cartello, 37

Le transfert de travail : d’un sujet à l’autre

29/06/2022
Françoise Haccoun

Du cartel, Lacan disait qu’il était l’organe de base de l’École. À ce titre, nous pouvons affirmer avec Jacques-Alain Miller qu’il est congruent avec le concept d’école. Instance de travail, il favorise la transmission d’un savoir et constitue un lien social vivant au sein de notre communauté analytique.

Dans l’ « Acte de fondation »,Lacan énonce plusieurs fois le mot travail qui se décline en tâche, exécution du travail, travailleurs décidés. L’Acte de fondation est bien placé sous l’auspice du travail. J.-A. Miller fait résonner cette proposition que Lacan dévoile : « À ceux qui peuvent s’interroger sur ce qui nous guide, nous dévoilerons sa raison. L’enseignement de la psychanalyse ne peut se transmettre d’un sujet à l’autre que par les voies d’un transfert de travail1Lacan J., « Acte de fondation », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 236. Voir aussi ici.». Dans un texte fort éclairant, « L’École, le transfert et le travail2Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », La Cause du Désir, 99, 2018, p 137-152.», est évoquée la dimension cruciale du transfert de travail, ici appliquée au cartel.

L’enseignement de la psychanalyse diffère de celui d’un professeur en chaire. J.-A. Miller indique que cette thèse du transfert de travail a guidé Lacan dans la fondation de son École. Ce type de transfert permet de faire circuler le travail de « l’un à l’un3Ibid., p. 148.». La thèse souligne la transmission d’un sujet à l’autre : « la transmission d’un sujet à l’autre [est] une transmission par récurrence de ce que la psychanalyse enseigne4Ibid., p. 147.». La découverte de Lacan ne se résume pas à la seule invention de ce dispositif passionnant qu’est le cartel dans son École, elle est aussi la manière par laquelle un désir de transmission vivifiant et nécessaire se propage sous l’impulsion du transfert de travail.

Le cartel est la manière dont chacun « s’engage […] dans l’École5Lacan J., « Note adjointe » à l’Acte de fondation, Autres écritsopcit., p. 235. Voir aussi ici.». Que le travail soit transféré de l’un à l’autre ou de l’un à l’un, qu’est-ce à dire ? D’abord, qu’il ne suffit pas de transférer des résultats, des conclusions, des contenus, ni même des mathèmes permettant la possibilité d’un transfert intégral de la lettre. En cartel, pas de formule toute faite. Place aux inventions, trouvailles, surprises, trous dans le savoir !

Cette thèse concerne l’enseignement de la psychanalyse : « Ce que la psychanalyse nous enseigne… », et « … comment l’enseigner », pour reprendre les mots de Lacan dans son article intitulé « La psychanalyse et son enseignement »6Lacan J., Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 437-438.». La psychanalyse est-elle enseignée, ou bien la psychanalyse enseigne-t-elle ? Arrêtons-nous sur l’emploi du génitif. J.-A. Miller retient la seconde lecture7Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », op. cit.. Le moteur des nombreux cartels qui ont jalonné mon parcours au sein de l’ACF et de l’ECF a toujours été un « puissant transfert de travail8Conversation sur le signifiant-maître, sous la direction de J.-A. Miller, Paris, Agalma, Seuil, 1998, p. 108.». Quel meilleur outil que le cartel pour mettre au travail sans tri l’enseignement de Lacan au travers des différentes périodes de ses élaborations ? « Lacan le jeune et Lacan le vieux, Lacan du concept et Lacan du mathème, Lacan du graphe et Lacan théoricien, Lacan praticien et Lacan institutionnel, Lacan de la passe et Lacan de la garantie… Pas de tri9Ibid.».

Le transfert de travail n’est pas une abstraction. Le travail se transmet, le goût du travail également. Par le transfert de travail et cette circulation de savoirs de l’un à l’autre, le cartel n’est-il pas une chance donnée à chaque cartellisant décidé, de préserver « un transfert qui s’adresse au non-savoir10Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », opcit., p. 151.», soit de « transmettre l’invention11Ibid., p. 142.» ?

Françoise Haccoun est psychanalyste, membre de l’ECF et de l’ACF à Méditerranée-Alpes-Provence.


  • 1
    Lacan J., « Acte de fondation », Autres écrits, Paris, Seuil, 2001, p. 236. Voir aussi ici.
  • 2
    Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », La Cause du Désir, 99, 2018, p 137-152.
  • 3
    Ibid., p. 148.
  • 4
    Ibid., p. 147.
  • 5
    Lacan J., « Note adjointe » à l’Acte de fondation, Autres écritsopcit., p. 235. Voir aussi ici.
  • 6
    Lacan J., Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 437-438.
  • 7
    Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », op. cit.
  • 8
    Conversation sur le signifiant-maître, sous la direction de J.-A. Miller, Paris, Agalma, Seuil, 1998, p. 108.
  • 9
    Ibid.
  • 10
    Miller J.-A., « L’École, le transfert et le travail », opcit., p. 151.
  • 11
    Ibid., p. 142.