Campus de l'ECF
Paris

La ronde des discours

E6. 2023-2024- Philippe De Georges

du 31 janvier au 19 juin 2024 à 21h00
Infos pratiques
du 31/01 au 19/06/24 à 21h00

8 dates. Les mercredis.
2023 : 27/09, 18/10, 22/11, 20/12.
2024 : 31/01, 20/03, 22/05, 19/06.

 

École de la Cause freudienne
1 rue Huysmans
75006 Paris
Et en visioconférence.
Inscription
Tarifs :

Sur place : gratuit, sur inscription préalable à  local@causefreudienne.org
Visioconférence par Zoom : sur abonnement 80€.

Dans le cadre du Campus de l’ECF, Philippe De Georges, psychanalyste, membre de l’ECF et de l’AMP, dépliera des concepts psychanalytiques en lien avec le thème.

Argument

Quand Lacan élabore ses « discours1Cf. Lacan J., Le séminaire, livre XVII, L’envers de la psychanalyse, texte établi par J.-A. Miller, Paris, Seuil, 1991.», c’est le nom qu’il donne alors au lien social. Au lendemain des évènements de mai 68, il énumère quatre modalités qui impliquent le sujet, la chaîne signifiante et la jouissance, et quatre agents – le maître, le savoir, le sujet et l’objet a – qui mènent en permutant la ronde des discours.

Le terme est à l’époque au cœur de vifs débats, où après Weber2Cf. Weber M., Le judaïsme antique, Paris, Plon, 1970, et L’éthique protestante et le capitalisme, Paris, Gallimard, 2003.(sur la religion) et Kuhn3Kuhn T., La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 1983.(sur la science), s’affrontent Foucault4Foucault M., Le discours philosophique, Paris, Seuil/Gallimard ,2023, et L’ordre du discours, Paris, Gallimard, 1971.(sur le discours philosophique) et Althusser5Althusser L., « Trois notes sur la théorie des discours », Écrits sur la psychanalyse, Freud et Lacan, Paris, Stock-IMEC, 1993.(les idéologies) que rejoindra Barthes6Barthes R., Fragments d’un discours amoureux, Paris, Seuil, 1977.le discours amoureux). Mais ce mouvement était lancé par Saussure, qui dès les années 1900, avait défini la structure générale du discours7Saussure F., Écrits de linguistique générale, Paris, Gallimard, 2002, et Starobinski J., Les mots sous les mots, Paris, Gallimard, 1971., qui, partant de la langue faite d’éléments matériels dénués de sens, suppose une intention de signification de la part d’un locuteur, une adresse, produit le sens et plonge dans la « masse sociale ».

Rapidement, dès 1972, Lacan fait l’hypothèse d’une nouvelle structure, le discours capitaliste8Lacan J., « Conférence à l’Université de Milan », Lacan en Italie, Rome, La salamandre, 1978., qui subvertit le manège des quatre et prend leur place.

Aujourd’hui, que reste-t-il des uns et des autres ? Cette structure a-t-elle encore une pertinence avec le paradigme topologique ? Quelle pertinence a le discours capitaliste ? Comment situer les figures du discours courant, féminisme, théorie du genre, mouvement trans, discours performatif, wokisme et antiwokisme, propos déclinistes, complotistes, apocalyptiques ? Enfin, un discours amoureux est-il encore possible ?

  • 1
    Cf. Lacan J., Le séminaire, livre XVII, L’envers de la psychanalyse, texte établi par J.-A. Miller, Paris, Seuil, 1991.
  • 2
    Cf. Weber M., Le judaïsme antique, Paris, Plon, 1970, et L’éthique protestante et le capitalisme, Paris, Gallimard, 2003.
  • 3
    Kuhn T., La structure des révolutions scientifiques, Paris, Flammarion, 1983.
  • 4
    Foucault M., Le discours philosophique, Paris, Seuil/Gallimard ,2023, et L’ordre du discours, Paris, Gallimard, 1971.
  • 5
    Althusser L., « Trois notes sur la théorie des discours », Écrits sur la psychanalyse, Freud et Lacan, Paris, Stock-IMEC, 1993.
  • 6
    Barthes R., Fragments d’un discours amoureux, Paris, Seuil, 1977.
  • 7
    Saussure F., Écrits de linguistique générale, Paris, Gallimard, 2002, et Starobinski J., Les mots sous les mots, Paris, Gallimard, 1971.
  • 8
    Lacan J., « Conférence à l’Université de Milan », Lacan en Italie, Rome, La salamandre, 1978.