ACF
Montpellier

De l’écoute à l’interprétation

Colloque annuel

11 juin 2022 - 09h00 à 18h00
Infos pratiques
11/06/22 - 09h00 à 18h00

En partenariat avec la librairie Sauramps.

Auditorium du musée Fabre
39 bd Bonne Nouvelle
34000 Montpellier
Inscription
Tarifs :

Participation aux frais : 30€.
Étudiants et demandeurs d’emploi : 20€.

plus d'informations

L’ACF en Voie domicienne tient son colloque annuel le 11 juin 2022 à l’auditorium du musée Fabre de Montpellier, en partenariat avec la librairie Sauramps. Au cours de cette journée, Philippe La Sagna, Rodolphe Adam, Guilaine Guilaumé, Alexandra Makowiak (AE), Danièle Olive, membres de l’ECF et de l’AMP, ainsi que Loig Le Bihan, professeur en études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paul Valéry-Montpellier 3, sont invités à intervenir sur le thème : « De l’écoute à l’interprétation. »

Ainsi, des psychanalystes membres de l’École de la Cause freudienne, des psychiatres, des psychologues et d’universitaires, orientés par leurs désirs décidés, nous feront entendre comment, ils s’emploient à répondre aux effets de ce changement d’époque dans leurs pratiques et leurs recherches – dans les services de médecine, à l’université, BAPU, en psychiatrie, au département des études de cinéma.

    Argument

    Par Stéphanie Morel

    Jacques-Alain Miller nous indiquait déjà en 2003, dans son article intitulé « L’utilité sociale de l’écoute » que « l’écoute est devenue un facteur de la politique et un enjeu de civilisation ». Depuis un demi-siècle, les pratiques de l’écoute se sont développées massivement et étendues à tous les domaines de la société comme réponse au malaise social. La culture de l’écoute inféodée à notre culture démocratique offre à chacun la liberté de s’exprimer, de parler de ce qui le fait souffrir. La multiplication des dispositifs d’écoute dans les champs du social, du judiciaire, du médical et de l’éducatif en témoignent.

    Plus récemment, cette offre d’écoute s’est déployée durant la pandémie, proposant aux étudiants un accès gratuit aux consultations avec des psychologues en partenariat avec l’Université et la plateforme Santé Psy Etudiants. Un grand nombre d’étudiants a pu « faire usage » de ce nouveau dispositif et être accompagné dans ce moment délicat de l’existence. Ce moment de transition pose la question du choix de l’orientation du sujet dans la vie et sollicite une réponse, un savoir y faire avec sa pensée, son corps et avec l’Autre, qui implique un temps pour comprendre lui permettant de se situer dans les discours de son temps. Nous constatons cependant, que cette tendance à l’universalisation des bienfaits de l’écoute prompte à servir une utilité commune de bien-être, s’accompagne d’une volonté politique d’encadrer et de standardiser les pratiques de l’écoute dont le sort réservé à la causalité psychique et à l’élaboration subjective du mal-être, interroge.

    Lire la suite